mercredi 25 mai 2011

Fin des concours de strips !

Désolée pour le retard d'une semaine un mois de ce petit concours de strip !
J'attendais un détail pour finaliser, puis j'ai oublié de le publier, rush Epitanime, tout ça... Mais bon, ça ne doit pas déranger grand monde ! *siffle*

Bon, et bien au final, zéro commentaire et une réponse. C'est forcément un peu tristounet à dire, mais je dirais qu'au final c'est pas dramatique comme il n'y avait rien en jeu et que je lançais ça un peu dans l'océan du hasard, sur un blog dans le coma les trois quarts du temps et qui est là justement pour être dans le coma !

En attendant je vais pouvoir quand même vous faire partager la réponse de Pedr... D'Eltrium qui vaut son pesant de cacahuètes ! (en faisant se suivre deux strips, en plus ! Folie !)
Notez qu'il a pris soin d'écrire en Comic Sans, je ne sais pas comment je dois le prendre...

~~~~


Et comme promis, les idées originales... Elles se sont toutes authentiquement passées en vrai (mieux vaut le dire sinon les strips perdent un peu de saveur, voir beaucoup) ! Je ne suis pas trop faite pour inventer des histoires drôles de base... (pourquoi croyez-vous que je vous faisais bosser à ma place, hein)




(Je sais pas vous, mais je préfère ceux d'Eltrium 8d)

Sur ce, comme j'avais prévenu, le concours n'a pas marché et donc s'arrête ici. Un ou deux proches m'ont rapportés que les strips n'étaient pas très inspirant ; j'en suis désolée, ce n'est pas facile à évaluer...

Sur ce, à dans fort longtemps pour une nouvelle éruption littéraire improbable !
Et merci encore à Eltrium ! :D

EDIT : On m'envoie un strip... Merci Arkados, pote d'un ancien forum autour d'un jeux vidéo fait maison (Arckanox) pour lequel j'avais designé une petite bestiole marrante du nom de Sunao...
Il aime les logiciels libres, eh oui.

mardi 5 avril 2011

Petit concours de remplissage de vieux strips !

... Jusqu'au 1er Mai 2011 !

Bonsoir et bonjour tout le monde !

Tout d'abord, je voudrais éclaircir, au cas où, la situation : Je blog ici quand j'en ai besoin, c'est à dire rarement. DeviantArt a un support de billets plutôt chiant à manier, rien de tel que le confort google pour travailler dans de bonnes conditions ! Aussi, vous avez dû le deviner, il ne faut pas espérer de ce blog des mises à jours régulières. Déjà que sur DeviantArt, c'est pas trop ça (bien que correct), n'allez pas m'imaginer bloguer comme quelqu'un à la fac ! J'aurai tendance à vous dire "suivez Twitter, je vous dirai si quelque chose arrive du côté du Sedetoscope".

Bref, je ne suis pas là pour vous parler de tout ça, mais suite à des réactions vives et enthousiastes sur twitter au moment où je retrouvais de vieux strips sans les paroles (que j'avais donc oublié), je me suis dit que rien ne coûtait de lancer ça sous une forme chouette, c'est à dire un concours (où l'on ne gagne rien) ! Sauf peut-être la présence de votre meilleur strip sur mon DA avec votre nom signé et encensé dans sa légende, ainsi que sur twitter sous l'oeil de plus de 250 followers sauvages et à vifs. Autant dire : Rien :D

J'ai été un peu refroidis par le peu de réactions au passionnant Concours de remplissage de bulles d'Amo m'enfin, une semaine c'était court peut-être, ou peut-être vous n'aviez pas le tome 1 d'Akiba manga, ou que vous aviez trouvé celui-ci nulle à chier (c'est pas comme si j'avais déjà lu mon tome 2, après tout ! Lire un livre en anglais où des mots aléatoires comme "sod*my" sont mis en gras et en gros en plein milieu d'une phrase, et ce avec l'aide une calculette-translator, c'est tellement mieux !).
Néanmoins, vous êtes tous conscients des bénéfices d'un petit exercice intellectuel de temps en temps, en dilettante. Soucieuse de votre bonne santé, j'espère vous aider à combattre le cancer (pas la 2D, restons courants), le sida et la vieillesse approchante !

Au menu, ayant une bonne pile de strips, en voici d'abord trois. Au choix, vous pouvez remplir un, deux ou trois strips, chacun autant de fois que vous le souhaitez, sans changer à outrance les dessins bien sûr, en essayant de pas trop déborder des cases... Soyez sympa quoi ! Vous avez déjà une certaine liberté comme je ne dessine pas vraiment les bulles.
Amis artistes, s'il vous plait d'ajouter de la couleur sur mes chiffons (je ne vois pas trop l'intérêt mais bon !), je n'en serai que plus jouasse !

Avant de vous balancer les strips, je signale donc que vous avez jusqu'au 1er mai non-inclus pour envoyer vos prouesses, soit un mois ou presque, sans aucune limite de participation dans le nombre... Et la qualité. Le but c'est plus d'en avoir pleins de différents, de sympas, de nuls-mais-drôles, de jolis-mais-pas-si-drôles, enfin à vous de miser sur vos points forts pour faire briller ces morceaux de jpeg qui ont traîné dans la poussière un peu trop longtemps.

             

  "Quoi, tout ça pour ça ?"

Là, c'est un peu le "niveau facile". Il y en a vraiment des plus tarés que ça.
D'ailleurs pour ces trois là, je me rappelle à peu près des intrigues et pourrais vous les révéler dans un mois ! Vous verrez alors qu'il vaut parfois mieux que ce soit vous qui les remplissiez... Que moi.

Sur ce, merci de m'avoir lu, j'espère que l'inspiration vous viendra, et dans tous les cas, même si c'est pour dire "personne n'a participé, les otaques sont des mous du genous, vous n'aurez jamais les vrais réponses", à dans un mois ! Au programme pour les strips suivant, des canards, des lunettes, de la barbe et des bras mous, mya !

vendredi 22 octobre 2010

La soupe miso Tanoshi !

Image originale de présentation du site. Je n'invente rien.



Parce qu’il faut bien commencer un blog par quelque chose. Alors bon, un sujet simple et abordable : Critiquer une soupe de miso en toute amatrice dépourvue d'un palais d’une délicatesse extraordinaire. Je dirais même sous la moyenne, à la vue des expressions outrées des personnes auxquelles je parles franchement de mes appréciations culinaires aussi aléatoires que mes appréciations musicales.



Quelques semaines plus tôt, je prenais des soupes miso Lima trouvé dans la superette bio au pied de mon appartement. Lima, qui nous apporte nombres de produits japonais et biologiques enrobés par des packagings ma foi peu désagréables, et je les en remercie.

Tadaam, une boite de miso Lima, qui se sent bien dans son petit code graphique. Bon la photo en soi hein, une soupe miso ça n'a jamais vraiment vendu du rêve.



Pourquoi la soupe miso ? Parce qu’à l’heure ou tout m’écœurais un peu, l’heure où même face au plus beau pain au chocolat, votre corps vous dit « non » et sa vue même vous répugne, la soupe miso prend comme une allure de chose saine, douce, gentille… Et presque attractive au final. Enfin ça, c’est normalement prouvé : votre corps est content avec de la soupe de miso.



Une boite Danival, la seule qui décroche le logo AB des trois marques. Pas si horrible en soi graphiquement, mais la soupe est un peu... Marron quoi.


Ma première soupe de miso en sachet date de 2005 environ ; petits sachets individuels Danival (marque qui m'effraie énormément depuis le jour où j’ai mangé leur salade de Nice instantanée vraiment, vraiment pas bonne) par paquet carton de 4, boutique bio également. A cette douce époque où mon esprit faisait « Yahou, un produit japonais dont j’ai entendu parler ! Je dois essayer ! ». Et c’était bon, mais sans plus. Enfin vite, j’ai oublié la soupe de miso parce que les nouilles instantané, c’est plus FORT de sensation. J’étais jeune.

Donc à l’heure ou mon esprit et mon corps vieillissent et se fatiguent, je me retourne vers la sagesse de la soupe de miso. J’ai commandé trois sachets sur le net avec mon cher logeur, donc je ne voyais pas leur taille : en fait, ça ressemble à un GROS sachet de soupe pour 4 personne. Panique : Je me passerai bien de la pince à linge et de la conservation douteuse. Mais non ! Dans l’alléchant packaging noir se trouve… pleins de petits sachets (6 en tout) séparant le tofu et la pâte de miso tout décoré de… Comic Sans. Meh !

La minute pack (parce que mon eau n’a toujours pas bouilli. Je me languis d’une bouilloire) : Honnêtement, je suis très attirée par ce joli pack tout brillant tout noir, relevé par des couleurs flashy (et vlan du rose ! T’as pas peur !). Bon, on voit un peu trop la marque par rapport au véritable contenu, mais ça se tient. Les petits logos qui vont bien pour te dire combien de repas (avec une geigi tout sourire) et combien de temps. Derrière, re-flash de couleur ! Et pleins de petites informations culturelle pour lire pendant que l’eau bout (usage unique, dommage, il reste deux sachets). Dont… Une citation ? Aucune note, aucun nom, comme ça, une petite poésie narrative sur Tokyo. Euh… Ok.

Retournons en cuisine. Sachez que Danival et Lima vous épargnent une chose : l’aspect de la pâte de miso (je ne sais pas si c’est la vraie, mais c’est la Tanoshi). Néanmoins, le loisir de tripoter un sachet de crème gluante aussi (*keuf keuf*). Bref : c’est à vous de voir. Je suis désolée, je n’ai pas de verre mesureur sous la main alors le dosage a été fait au feeling, ce qui rend ce test presque inutile.

*Dégustation*


C’est la meilleure soupe de miso que j’ai jamais bu/mangé/ingéré ! (Quoi, C’était aussi facile ?)
Je pense que cela est dû à un minimum de recherche de la part de Tanoshi pour rendre ça bon pour les gens normaux qui n’ont jamais essayé. A côté Danival, c’était un peu brut de décoffrage (et donc un peu plus sain, je pense). En effet, je dirais de base qu’elle est plus salée. Le tofu (qui n’est pas dans les autres marques, soit dit en passant) n’est pas aussi magique et gluant que dans un restaurant japonais, ce qui ne m’étonne pas vu qu’il était déshydraté quelques minutes avant que je le verse dans l’eau bouillante. Enfin si on les mange vers la fin, c’est presque ça ! Je trouve les algues d’ailleurs plus gluantes que d’habitude. Un peu plus. J’avoue que les algues, c’est ce qui me déplait le plus dans un soupe de miso.

Donc au final, je vous recommande la soupe miso Tanoshi, puisque en plus d’être sain et doux et gentil,  c’est vachement bon ! Idéalement, cette soupe sert d’introduction à un repas, pour ma part, surement un peu plus diluée que prévue dans un gros bol, j’en ai eu pour mon appétit d’oiseau. Attention par contre, si vous voulez un repas avec l’énergie qui va avec, prenez au moins des féculents à coté.

Enfin, le prix à la soupe :
Lima : 1,12€
Danival : 1,11€
Tanoshi : 0,64€

Forcément, Tanoshi ne se paye pas le label bio et le porte-monnaie et le palais est content (bon, ne généralisez pas trop non plus, il y a des exceptions pour confirmer la règle, surtout quand vous n’aimez pas les produits trop sucrés ou trop salé). Et si vous préférez la qualité et l’authenticité, sachez qu’au moins les soupes miso Lima sont loin d’être imbuvables, et que la soupe Danival ne m’a jamais traumatisé.

Note : A Paris, j’ai vu deux trois variantes de soupe miso Lima, genre gingembre ou champignon blanc. Si j’ai l’occasion d’en retrouver et d’en acheter, je tâcherai de vous donner mon avis !
Et il y a aussi une soupe miso tanoshi au légume, j'irai voir !



Merci de m’avoir lu, et j’espère vous donner envie de consommer de manger un peu plus sainement, qui sait !